La recette du Victoria Sponge Cake

Good afternoon my Lord !

Me voici de retour sur le blog avec une recette (enfin!). Les fraises commencent à rougir et à s’étaler sans pudeur dans les rayons, nous attirant avec leur parfum délicieux (même à travers le masque !).

Je réalise chaque année cette recette depuis que je l’ai découverte. La génoise – pleine de beurre – est aérée et parfumée aux oranges. Garnie de confiture de framboises et de framboises (ou fraises), avec une crème au mascarpone, laissez-moi vous dire que vous dégusterez sans doute une plus grosse part que prévu. Si si.

Le Victoria Sponge Cake est comme son nom le suppose fortement, un entremet anglais. Il en existe des recettes insipides, des versions industrielles innommables, mais quand même et heureusement, des versions absolument sensationnelles de fait-maison qui balayent d’un coup de Nimbus 2000 tous les préjugés sur la bouffe british.

J’avais déjà évoqué cette recette dans mon deuxième article dédié à l’épopée Harry Potter, mais je vous la retransmet ici, en solo, afin de la retrouver aisément et sans avoir à lire un pavé pour arriver aux infos essentielles (j’ai mûri encore cette année!).

Sans plus attendre, voici la recette magique aux premières saveurs estivales…

Ingrédients (8 parts)

  • 250 g de beurre à température ambiante
  • 250 g de cassonade
  • Zestes d’une orange bio
  • 4 œufs
  • 240 g de farine
  • 10 g de levure chimique
  • Confiture de framboises
  • Framboises fraîches
  • Fraises fraîches
  • 190 g de mascarpone
  • 190 g de crème fraîche épaisse
  • 40 g de sucre
  • Extrait de gousse de vanille

Matériel

  • Batteur électrique
  • Cul-de-poule (ou cuve du robot pâtissier)
  • Un moule rond décerclable (type moule à cheesecake)
  • Papier cuisson
  • Couteau à pain ou génoise

Préparation

1- Préchauffer le four à 150 °C. Dans la cuve ou cul-de-poule, mettre le beurre et la cassonade et crémer en battant l’ensemble. Ajouter les zestes d’orange puis les œufs un à un. Enfin ajouter la farine et la levure chimique.

2- Dans le moule à cheesecake, placer un morceau de papier cuisson un peu plus grand que le diamètre du fond du moule et fixer le cerclage en coinçant le papier (il doit dépasser en-dessous du cerclage). Verser de façon uniforme à l’aide d’une maryse la préparation dans le moule. Elle doit être un peu collante et bien lisse.

3- Enfourner la génoise pour 50 minutes à 150 °C. Vérifier la cuisson avec la lame du couteau plantée au centre qui doit ressortir propre.

4- Démouler la génoise une fois que celle-ci est refroidie : à l’aide d’un petit couteau pointu (couteau d’office), décoller la génoise du bord du moule d’un geste uniforme. Décercler le moule, enlever le dessous ainsi que le papier sulfurisé (qui aura évité que le fond du gâteau ne colle au moule) et placer la génoise sur un plat. Réserver le papier cuisson.

5- Couper la génoise en deux dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau à génoise ou à pain. Placer le « chapeau » sur le côté, sur le papier cuisson.

6- Badigeonner la partie basse de la génoise de confiture de framboises.

7- Mélanger vivement dans un cul-de-poule le mascarpone, la crème fraîche épaisse, les 40 g de sucre et une pincée de vanille. Verser les 2/3 de la préparation sur la génoise garnie de confiture, puis étaler le mélange. Garnir de framboises puis remettre le chapeau du gâteau en pressant légèrement.

8- Verser sur le dessus du gâteau le tiers restant du mélange mascarpone/crème et lisser sur la génoise, dessus et côtés. Garnir et décorer à votre convenance avec les fruits. Vous pouvez ajouter des myrtilles, groseilles ou mûres en fonction de la saison et de ce que vous trouvez ! Ajoutez des fleurs comestibles séchées si vous voulez (pour le décor).

Autre suggestion de présentation où j’ai gardé un peu plus de crème mascarpone à verser en deux fois sur le dessus, pour créer un gâteau plus volumineux.