Confinement : ou comment vivre comme une marmotte (avec plein d’idées pour s’occuper et pour cuisiner)

Quelle drôle de période, n’est-ce pas ? Si vous êtes comme moi, vous devez être surpris par cette montée en puissance des mesures drastiques qui ont été prises pour freiner la maladie.

On a entendu parler de ça de loin, en fin d’année, en se disant que, de toute façon le virus était à l’autre bout du monde et que comme plein de virus, ça ne prendrait jamais une telle ampleur…


Tellement loin d »imaginer que ça nous toucherait à un moment donné, je me suis lancé tête bêche, dans la création d’entreprise, dans ma bulle. Ca m’a beaucoup occupée, j’ai du coup laissé (encore!) le blog de côté. C’est normal, c’est un plaisir, un loisir que d’écrire et de partager mes recettes, mes voyages et bons plans, pas un job rémunérateur (un jour peut-être !)

Alors, dès que j’ai un moment de flottement où je ne suis pas obligée de faire quoi que ce soit (bébé dort, le ménage est fait, les peintures sont en train de sécher), je me pose, et je fais de la prose (hihi).

Comme on l’entend aux infos, on se reconnecte en famille (ou en couple). D’ailleurs on voit en ce moment ce qui est solide et ce qui ne l’est pas, on est obligé de rester à la maison, alors il faut faire avec ce qu’on a pour s’occuper. Heureusement, on en a plein les étagères, de trucs à faire. Des trucs qui sont restés en suspens comme des pots de peinture pour le crépis achetés lors des derniers congés où on n’est pas partis mais où on était occupés avec l’organisation du mariage.


Puis les vacances suivantes, on est partis. Et encore celles d’après. Et puis c’est vrai, on aime partir quand on peut. Alors on aura déjà ça à faire. De mon côté, mes pulsions d’acheteuse compulsive font que j’ai du stock pour plein de trucs (ahah) : la cuisine (avec mes moules à gâteaux et mes dix paquets de farine en stock toute l’année), la couture avec mes innombrables tissus différents et, plus récemment, mes meubles chinés.

Quoiqu’il en soit, lundi j’ai fait mes courses pour trois semaines, en établissant un menu à l’avance et une bonne liste de courses. J’avais entendu parler de confinement prévu courant de semaine, alors je me suis dit que, sortir le moins possible, même pour les courses, serait sans doute la meilleure des choses à faire. Vous me direz que pour les fruits, légumes et pain, c’est compliqué? Eh bien non, si vous avez un congélateur et que vous voulez bien mettre la main à la pâte, c’est très facile, et puis, on va avoir le temps.


Combien de fois dans une vie aurons-nous l’occasion – la chance ? – de reconnecter autant, sans que le système n’exige de nous la productivité à tout prix, sans qu’on ne pollue, qu’on puisse manger du fait-maison, profiter du jardin, faire toutes ces choses qu’on n’avait pas le temps de faire depuis des semaines, voire des mois?

Alors, pour commencer, voici quelques idées de ce que vous pouvez faire pour vous occuper :

  • Cuisiner et pâtisser : avec les ingrédients de base, vous pouvez faire tout un tas de choses. Quels sont-ils? En voici :
    • Farine, sucre fin, œufs, lait entier, lait demi-écrémé, flocons d’avoine, fruits secs, levure chimique (ou bicarbonate de soude), levure de boulanger, chocolat pâtissier, arômes divers pour pâtisserie, jus de citron, de l’huile, du vinaigre : vous pourrez faire du pain, des biscuits, des gâteaux, des yaourts, des barres de céréales, de la pâte à pizza, des pains à burgers
    • Sel, poivre, épices : pour bien sûr assaisonner
    • Café, thé, tisanes
    • Pâtes, riz, semoule, pâtes à lasagnes, blé, etc (sans dévaliser les rayons !)
    • Dans le frigo : choisissez au maximum des aliments qui se conservent longtemps, comme certains fromages à pâte dure ( 2 à 3 semaines non entamés ou sous cloche), de la crème fraîche liquide, des oeufs (enfin moi je ne mets plus les oeufs au frais), du beurre
    • Du gros sel, du bicarbonate de soude, des copeaux de savons de marseille, du vinaigre blanc, de l’alcool ménager , du savon noir : avec ça vous allez pouvoir faire votre lessive, désodoriser les canalisations, nettoyer WC, salle de bain, désinfecter, laver le sol et ce, pendant très longtemps et à moindre coût, ces produits n’étant pas chers et qui durent longtemps.
    • Si vous avez un congélateur, n’hésitez pas à acheter de la viande, du poisson, du pain, des glaces aussi (pour Netflix), mais aussi des légumes déjà surgelés ou frais, que vous laverez, couperez et congèlerez.
  • Dessiner et peindre (sur tableaux, papier, meubles, des vieux objets déco à customiser, avec les enfants…)
  • Pâte à sel (même pour adultes !) : fabriquez des bougeoirs, des idées de cadeaux que vous pourrez trouver sur Pinterest
  • Couture et tricot (si bien sûr vous aviez déjà le matériel nécessaire)
  • Photo : de votre intérieur (ça vous forcera à ranger et à nettoyer –> occupation ^^), de vos plats, de votre jardin, de votre chat, de votre mec ou de vos enfants
  • Bloguez ! Faites comme moi ahah
  • Repensez votre déco
  • Recherchez une nouvelle maison (comme moi?)
  • Regardez des tutos sur des sujets qui vous intéressent depuis longtemps
  • Formez-vous en ligne avec des formation gratuites ou payantes
  • Lisez des livres virtuellement, des magazines
  • Jardinez
  • Je pense que je n’ai pas besoin de vous inciter à regarder Netflix …
  • Demandez-vous ce que vous ferez différemment après le confinement, quelles sont les choses que vous mettrez en place dans votre vie?
  • Faites de l’exercice (avec bébé assis sur votre ventre c’est encore plus efficace ahah)
  • Reposez-vous sans culpabiliser aussi (ça fait du bien de rattraper le sommeil perdu !)

Le hasard fait qu’on arrive à la saison du printemps, les fleurs commencent à sortir dans le jardin, on peut aussi tondre la pelouse, faire quelques tailles, repeindre la façade.

Voici quelques recettes faciles et rapides à faire…

1- Faire ses yaourts

Yaourts maison au caramel beurre salé (7 pots à la yaourtière)

Ingrédients

  • 1 l de lait entier ou demi écrémé
  • 2 cuillères à soupe de lait en poudre (facultatif, mais les rend plus crémeux)
  • 1 sachet de ferments lactiques (vous trouvez ça au rayon sucre et condiments à pâtisserie)
  • 40 g de sucre (optionnel, car si vous ajoutez du caramel vous aurez votre dose !)
  • pour le caramel :
    • 150 g de sucre
    • 50 g d’eau
    • 20 g de beurre demi-sel
    • 20 cl de crème liquide

Préparation

1- Commencez par préparer vos yaourts : sachez que vous pouvez réaliser vos yaourts avec du lait entier (en 8h de cuisson), du lait demi-écrémé (10h) ou même du lait écrémé si vous surveillez votre ligne (en 12h de cuisson).

Je vous conseille d’investir dans une petite yaourtière (la mienne m’a coûté 15 euros chez Lidl, je l’ai depuis 6 ans et je fais des yaourts au moins deux fois par mois), de racheter un jeu de 7 pots en verre, ou de garder des pots à yaourts en verre du commerce que vous réutiliserez (si possible avec des couvercles à vis).

Investissez également dans un programmateur (pareil ce n’est pas cher, environ 5 euros), comme ça vous préparez vos yaourts vers 18h, ils auront toute la nuit pour cuire et même refroidir un peu, comme ça vous n’avez plus qu’à les mettre au frigo en vous levant et pourrez les consommer dans la journée même.

Mélangez donc le lait, les ferments lactiques – et éventuellement le lait en poudre et le sucre -dans une jatte (avec bec verseur c’est encore mieux) et versez dans vos pots. Ne mettez pas les couvercles sur les pots. Fermez la yaourtière et programmez la cuisson en fonction du lait choisi (8, 10 ou 12h).

2 – Faites le caramel beurre salé : mettre à fondre le sucre et l’eau pour avoir une belle coloration (restez devant mais ne remuez pas le caramel car il risque de masser (former une grosse boule). Une fois que vous avez votre coloration, coupez le feu et versez doucement la crème (faites très attention le caramel c’est près de 200 degrès) et ensuite le beurre en parcelles.

Ne remuez pas jusqu’à ce que le caramel retombe en température, et à ce moment, rallumez doucement le feu et remuez, doucement. Conservez votre caramel dans un récipient propre et hermétique (pot de confiture stérilisé ou « biberon » en plastique et dans un placard (si vous le conservez au frais il va durcir)).

Vous pouvez agrémenter votre préparation yaourts (lorsque vous mélangez le lait et les ferments lactiques) d’arômes divers (vanille, orange, citron, etc.). Évitez les fruits frais car ils font tourner le lait, mais rajoutez les au moment de manger le yaourt. Vous pouvez en revanche mettre un fond de confiture avant de verser le lait dans les pots.

Vous pouvez aussi tenter du riz au lait pour changer des yaourts, celle du merveilleux

2- Faire des Crinkles : gâteaux au choco trop moelleux (qui se conservent bien)

Ingrédients (pour 25 à 30 biscuits):

  • 400 g de chocolat noir
  • 100 g de beurre
  • 4 oeufs
  • 160 g de cassonade
  • 380 g de farine
  • sucre glace

Préparation :

  • Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes
  • Pendant ce temps, blanchir les oeufs avec la cassonade
  • Ajouter le chocolat fondu mélangé au beurre
  • Ajouter la farine et mélanger
  • Laisser reposer 2h au frais
  • Préchauffer le four à 180°C
  • Former des petites boules de pâte que vous ferez rouler dans vos mains, et roulez ces boules dans le sucre glace avant de les poser sur une plaque avec papier cuisson ou feuille silicone et de les aplatir un peu
  • Enfournez les pour 11 minutes

Ou d’autres recettes de biscuits :

3- Faire des soupes

Le choix des soupes est plus que vaste ! Vous en trouverez des 100% végé, avec poisson ou viande, avec ou sans topic…

Mes préférées les voici :

  • Soupe aux artichauts et cœurs de palmiers : 1 boîte de fonds d’artichauts, 1 boite de coeurs de palmiers et deux pommes de terre + eau à hauteur : 20 min de cuisson, salez, poivrez et ajoutez de la crème liquide
  • Soupe aux poireaux et pommes de terre : 2 poireaux et le même poids en pommes de terre, la moitié du poids en eau. Cuire 40 minutes, mixer et rectifiez l’épaisseur (en ajoutant de l’eau ou de la crème) et l’assaisonnement.
  • Soupe à l’ail : 2 têtes d’ail épluchées et idéalement, dégermées (car le germe peut provoquer des indigestions), 500 g de pommes de terre, 120 g de carottes, 2 l de bouillon de volaille. Cuire 45 minutes. Mixez et en fin de cuisson, ajoutez crème, sel et poivre.
  • Soupe aux champignons : 250 g de champignons, 1 pomme de terre en petits morceaux, un peu de persil, 800 ml d’eau, 1 oignon émincé, et cuire 20 minutes. 25 cl de crème en fin de cuisson et 25 cl de lait et mixez le tout. Rectifiez l’assaisonnement.
  • Soupe de persil : pour 4 personnes, laver et équeter 2 bottes de persil et laver et épluchez deux pommes de terre et coupez les en morceaux. Ajoutez de l’eau (pas trop), un peu de sel et cuisez pendant 25 minutes. Mixez, ajoutez de la crème et rectifiez l’assaisonnement.
  • Velouté de courgette à la menthe : lavez et coupez 3 courgettes, une petite botte de menthe. Ajoutez de l’eau (pas trop), cuisez pendant 20 minutes. Ajoutez de la crème, rectifiez l’assaisonnement.
  • Velouté de tomates (vous pouvez le faire en hiver aussi avec des tomates pelées en boîte) : 2 grosses boites de tomates pelées, un peu d’eau, deux pommes de terre, cuire 20 minutes. Ajoutez un peu de crème et rectifiez l’assaisonnement.
  • Velouté d’asperges :une botte d’asperges que vous aurez équetées et lavées. Faites les blanchir 5 à 10 minutes dans l’eau bouillante et faites les revenir dans un peu de beurre à la poêle. Faites chauffer 2 L de bouillon de légumes, une fois qu’il boue versez 100g de tapioca et remuez pendant 7 minutes. Mélangez dans un saladier 20 cl de crème liquide, 2 jaunes d’oeufs et versez le bouillon progressivement, mélangez. Reversez le tout dans la cocotte et ajoutez les asperges. Réchauffez doucement et servez aussitôt.
  • Velouté de butternut ou potimarron
  • Velouté aux pommes, poireaux, châtaignes, céleri et st jacques
  • Minestrone : épluchez et coupez (pour 4 personnes : 2 gousses d’ail, 1 oignon, 1 carotte, 1 pomme de terre (en petits morceaux), 150 de farfallines (petites pâtes), 1 cube or, 150 g de haricots blancs, du sel, du poivre, 20 cl de crème, 50 cl d’eau et du basilic frais en fin de cuisson (si vous en avez) –

4- Faire du pain

Un super bouquin existe, plein de bonnes recettes de pâtes de base, et vraiment pas cher (encore moins si vous l’achetez d’occasion) : Pains et viennoiseries dans la collection Fait Maison de chez Hachette écrit par Eva Harlé.

Voici la recette du pain complet que vous pourrez agrémenter de fruits secs (graines de courges, cranberries, figues… ou même de chorizo, d’olives etc…. soyez créatifs ! 🙂 )

Pour un pain – 25 min de préparation – 2 h 10 de repos – 25 à 30 minutes de cuisson

Ingrédients

  • 300 g de farine de blé complète
  • 200 g de farine de blé
  • 20 g de levure fraîche de boulanger (ou un sachet de levure déshydratée)
  • 30 g de graines de lin (facultatif)
  • 1 cuillère à café de sel

Matériel

  • Bol
  • Robot ou saladier
  • Film alimentaire
  • Couteau tranchant
  • Pinceau de cuisine
  • Grille à pâtisserie

1- Versez 35 cl d’eau tiède dans le bol, émiettez-y la levure fraîche. Attention, si l’eau est trop chaude, elle va tuer la levure et la pâte ne lèvera pas ! Couvrez et laissez reposer sur le plan de travail pendant 10 minutes.

2- Dans le bol du robot ou le saladier, versez les farines et le sel. Creusez un puits et versez-y le mélange eau-levure. Pétrissez la pâte, au robot ou à la main, jusqu’à ce qu’elle devienne souple, élastique et qu’elle se détache des parois du bol. Filmez le bol et laissez lever la pâte, dans un endroit tiède (à côté du radiateur par exemple), pendant 1h30. Elle doit doubler de volume.

3- Dégazez ensuite la pâte en appuyant dessus avec le poing pour en faire sortir l’air. Vresez-la sur le plan de travail fariné et façonnez-la en une grosse boule. Faites-la de nouveau lever, sous un torchon, à température ambiante, pendant 30 minutes environ

4- Pendant ce temps, préchauffez le four à 240°C. Déposez un plat rempli d’eau dans le four. Cela va créer de la buée et c’est ce qui va donner au pain sa jolie croûte dorée.

5- A l’aide du couteau, faites des grignes (entailles) sur le pain pour obtenir de belles craquelures. Badigeonnez le pain d’eau et saupoudrez de graines de lin. Retirez le plat d’eau du four et déposez le pain. Faites cuire pendant 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que le pain soit bien doré. Laissez le refroidir sur une grille avant de le couper.

5- Faire des crêpes

J’avais écrit cette recette déjà, à l’occasion de la Chandeleur, l’an dernier !

Voilà, j’espère que vous arriverez au moins à trouver de la farine et de la levure dans les rayons des supermarchés ! Et que fabriquer votre pain, vos yaourts et biscuits vous aura donné goût à manger mieux 🙂