7 recettes à faire en attendant Noël (et 15 idées de cadeaux à fabriquer soi-même)

C’est le mois de décembre : dans 16 jours, nous fêtons Noël ! Alors je sais, il pleut, il fait froid et grisâtre, on manque de lumière, dehors. Mais puisqu’on est bloqué à l’intérieur (sauf les accro au sport qui sortent par tous les temps… je ne vise personne ahah…), je vous propose un programme digne des mois d’hiver : boissons chaudes au chocolat et aux épices, petits biscuits qui sentent bon partout dans la maison pendant que crépite le feu et scintillent les décorations disséminées un peu partout dans la maison, pendant que vous regardez une série, tricotez un pull ou fabriquez vos cadeaux …

Noël, peu importe ce qu’on en pense, ce que cela puisse symboliser, il est question avant toute chose de se retrouver, avec ceux qui nous sont chers, famille et/ou amis. L’essentiel est de se sentir bien, au chaud, à partager ne serait-ce qu’un repas ensemble pendant cette période où il fait bon rester chez soi.

Si vous aviez un repas, une boisson à choisir pour symboliser cette fête, quelle serait-elle? …. Hum, vous hésitez? Moi aussi, j’aime goûter à tous les râteliers, une cuisse de poulet dans chaque main, tel Ron Weasley.

Commençons donc par:

Les boissons

1- Le chocolat chaud qui te cale un cheval (pour 1 portion de poney)

  • 30 cl de lait 1/2 écrémé
  • 1/4 de briquette de 30 cl de crème liquide 30% MG
  • 50 g de chocolat dessert

Dans une casserole, faire chauffer le lait et la crème (inutile de vous dire de rester devant, car c’est quand vous allez vous retourner deux secondes que le lait va déborder). Une fois que c’est à deux doigts de déborder (car, évidemment vous n’avez pas lu les parenthèses), coupez le feu (sauf si vous vouliez juste dégueulasser la cuisine).

Ajoutez le chocolat en morceaux, mélangez jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu et remettez à chauffer un peu avant de servir.

Pour une version magique (si si je vous jure, je ne dis pas ça parce que j’adore Harry Potter…) : lorsque vous faites chauffer le lait et la crème, ajoutez :

  • Une pincée de cannelle
  • Une pincée de cardamome
  • Une pichenette d’arôme orange

Passons maintenant à une recette qui plaira aux estomacs plus fragiles et aux amateurs de thé.

2- Chaï latte : ou le lait au thé et aux épices (pour un mug d’évasion)

Le Chaï Latte, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un lait aux épices, assez peu sucré de base (contrairement au chocolat chaud). Bien sûr vous pouvez sucrer à l’envie. C’est assez spécial, je l’aime personnellement un peu plus sucré, ou, mélangé à un peu de chocolat chaud : à moins d’être frigide, c’est la *ouissance assurée. Et quelques calories (là, débandade, je vous comprends tellement)

Trève de galigeades, voici votre liste de courses (les épices c’est un peu cher, attention!) :

Pour 1 litre de Chaï latte :

  • 1 l de lait 1/2 écrémé
  • 30 g de cassonade
  • 1 cc bombée de thé noir
  • 2 cc rase de vanille liquide
  • 1 cc d’arôme orange
  • 1/2 cc de cardamome
  • 1/2 cc de gingembre en poudre
  • 1/2 cc de poivre noir (en billes)
  • 1 pincée de muscade moulue
  • 1 cc de clous de girofle
  • 2 étoiles d’anis
  • 3 bâtons de cannelle

Faire bouillir le lait (sans regarder la télé en même temps!). Coupez le feu avant que ça ne déborde et mettre toutes les épices dans le lait à infuser 30 à 45 minutes. Passer le lait au chinois pour filtrer les épices (que vous pouvez conserver au frais pour en refaire). Refaire chauffer le lait et servir. Conserver au frais si vous ne consommez pas tout. Mélangez bien au fouet pendant que vous réchauffez car les épices ont tendance à rester dans le fond et à brûler.

3 – Jus de pomme chaud (juste deux doigts)

Si comme moi vous ne communiquez que par des répliques de La cité de la peur, alors nous allons nous entendre!

Libre à vous de prendre un whisky d’abord, mais je ne vous garantie pas le résultat gastrique.

Rien de plus simple :

  • 1 l de jus de pomme bio (que vous pouvez trouver en bouteille en verre, type artisanal)
  • 3 bâtons de cannelle
  • le jus d’un citron bio
  • 2 étoiles d’anis
  • 1 cs de miel
  • 1 clou de girofle
  • 1 cc de gingembre en poudre
  • 1 cc de cardamome
  • 1 cc de 4 épices

Faire chauffer le jus de pomme, coupez le feu, laissez infuser les épices, refaites chauffer et servez !


C’est une boisson que j’ai découverte récemment, surprenante mais très bonne, à petites doses : c’est pourquoi je vous conseille de prendre un petit verre de jus, en accompagnement éventuel d’une petite douceur, au choix dans la date, ci-dessous.

Les biscuits

1- Biscuits sablés au citron

Suite à un préavis de grève qui n’a pas eu lieu, je vous file le lien de l’article des super petits biscuits sablés au citron dont j’ai écrit la recette il y a quelques jours (faut cliquer sur les mots en gras mamie).

2- Cookies (+ version cannelle-orange)

Suite à une reconduction de la grève surprise, voici la recette de cookies que j’ai publiée l’an dernier :

Les irrésistibles cookies de Mademoiselle Fratz

Bon, j’ai testé une nouvelle version cette année : ajoutez 5 g de cannelle en poudre et les zestes de 2 oranges bio à la pâte et vous obtiendrez des cookies de Noël !

3- Nonettes de reims

Quand j’entend « nonette » je repense à ce surnom qu’on avait donné à Pauline, il y a longtemps, lorsqu’elle est arrivée à une soirée habillée en nonne : qu’est-ce qu’on a rit ! (et bu, bah ouais, l’habit ne fait pas le moine … ni la nonette).

Pauline, c’est la belle fille qui adore bien s’habiller, coquette, et qui est trop rigolote (limite charretier parfois, enfin, comme toutes les Pauline, j’ai l’impression!). Et qui aime bien manger. Comme une nonette, légèrement croquante et tendre à l’intérieur.

Trève de métaphores. Les nonettes, pour ceux à qui ça ne parle pas, ce sont, à ma connaissance, version industrielle, soit les biscuits marque « Chamonix » ou des gros pains d’épices individuels, rond, glacés au sucre glace et à l’orange. J’ai toujours adoré ça, mais alors, en trouver une bonne recette relevait du parcours du combattant -ou du hasard.

Et forcément, grande combattante que je suis, c’est par hasard que je suis tombée, dans un de mes (nombreux) livres de cuisines – enfin, pavés – sur une recette sans photo, simple à réaliser et trop ouf. Ça fait deux semaines que j’en fais : c’est mon gâteau de chevet (ne le dites pas à Weight Watchers).

L’aspect ne casse pas des briques sous cette forme, on dirait une simple génoise coupée en cubes. Mais souvenez-vous : l’habit ne fait pas la nonette.

Voici les ingrédients de mon coup de coeur 2019 (ouais, carrément!) :

Prendre un moule à brownies (20 x 20 cm)

  • 125 g de miel
  • 125 g de sucre
  • 250 g de farine
  • 250 g de marmelade d’oranges
  • 1 oeuf
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de noix de muscade en poudre

Glaçage :

  • 1 blanc d’oeuf
  • 60 g de sucre glace

Préparation :

Dans une casserole; faire fondre au bain- marie le sucre, le miel et 10 cl d’eau. Pendant ce temps, dans un saladier, mélangez la farine, le sel, la levure et la muscade. Versez le contenu de la casserole dans le saladier et mélangez. Ajoutez la marmelade, l’oeuf et l’huile.

Mettez un morceau de papier cuisson dans le moule à brownies, suffisamment grand pour couvir le fond et les bords. Versez la pâte dans le moule. Cuire 1h45 à 150°C dans le four préchauffé.

Sortir du four et laissez refroidir quelques heures. Démoulez le gâteau et coupez en tranches de 2 cm et en morceaux ensuite. Préparez le glaçage en battant le blanc d’oeuf avec le sucre glace pour qu’il soit coulant et lisse, puis versez ou badigeonnez au pinceau sur le dessus des nonettes. Laissez sécher un peu et servir.

Se conserve bien en boite ou cloche pendant plusieurs jours, à température ambiante.

4- Amarettis

Ce ne sont pas des biscuits forcément anecdotiques de la Noël, mais ils sont très simples à faire, ils se conservent longtemps, et vous pouvez les offrir en cadeaux.

J’ai rédigé un article l’an dernier : Comment passer pour un généreux radin : 7 idées de cadeaux gourmands à fabriquer soi-même , dans lequel figure ma recette des amarettis, que je vous invite à consulter, en complément de cet article.

5 – Blogs et magazines

L’Esprit Déco est un magazine italien que j’aime beaucoup, et dans ce numéro il y a un tas de recettes de biscuits de Noël : alors vite, achetez-le !

Carnets parisiens est un blog aux très belles photos et très bonnes recettes, vraiment inspirantes et affreusement gourmand !!

Dans le même genre, une food photographer suédoise qui a publié déjà plusieurs bouquins (en français aussi), Linda Lomelino et son blog Call me cupcake.


Vous avez bien bu (je vois d’ici que vous vous êtes sifflé tout le vin chaud avec votre petit nez rouge et votre haleine disons, épicée), bien mangé, et à moins de regarder tous les films de Noël que vous avez déjà vus et revus (mais c’est tellement coussinant (du verbe coussiner : se vautrer dans le canapé avec plein de coussins, se mater un film et ronfler), je vous l’accorde), il va vous falloir vous occuper par ces froides journées d’hiver…

Que faire donc?

Vous pouvez prendre l’air et aller marcher dès que le temps le permet, ça va éliminer les calories, histoire de faire « de la place » avant les fêtes (toi-même tu sais, hein).

Ou alors, préparez les cadeaux de Noël. Soit en allant acheter du tout-fait (évitez d’y aller le samedi dès à présent (et encore moins le dimanche, c’est mieux!) mais prenez plutôt une journée en semaine si vous le pouvez, car les boutiques seront beaucoup plus calmes (et plus rangées!), il y aura beaucoup moins de monde en caisse et sur les parkings, bref, ce ne sera pas l’enfer…

Que vous achetiez des cadeaux « finis » (dvd, cd, bouquins, parfums, bijoux etc etc etc…) ou du matériel pour les fabriquer, peu importe, l’essentiel est de se faire plaisir et de faire plaisir !

Grande adepte du DIY que je suis, je dois être franche avec vous, faire soi-même est certes très valorisant pour soi, mais vous ne ferez pas forcément des économies, du moins au début (quand il y a tout le matos de démarrage à acheter, notamment). Alors si je peux vous donner un conseil, c’est de ne fabriquer qu’un ou deux types de cadeaux, afin de vous limiter les frais, à moins que vous ne soyez déjà équipés.

Voici un panel d’idées pour vous éclater comme votre gamin avec son collier de pâtes…

DIY : lequel choisirez-vous?

1- Cosmétiques maison

Je commence par celui-ci car c’est ce que j’ai fait récemment. Je suis passée par deux sites internet : greenweez et aroma-zone. Acheter les produits de base, surtout les huiles essentielles, revient assez cher au départ. Mais ces huiles peuvent aussi servir pour parfumer des lessives, des bougies, et bien sûr des cosmétiques : soin beauté ou soin pour la santé.

J’ai récemment fabriqué :

  • un parfum solide
  • un baume anti-rhume (type Vix)
  • un parfum liquide
  • une crème pour les mains
  • du savon

J’ai fabriqué ces savons avec la lavande de notre jardin et des citrons bio. J’en ai fait une bonne trentaine, cet été, en utilisant des moules silicones. C’était pour créer des pochettes pour le mariage, pour les invités (pour remplacer des dragées qui te pètent les dents et les c******). Il y avait donc un savon, un chutney et une confiture.

Les pochettes kraft viennent de chez Rétif, le tampon de chez Stamp’in up (attention craquage encore!), et les stickers de fermeture, de chez Society6 avec un visuel que j’ai créé (voir plus bas).

Voici la recette des savons lavande-citron :

  • 1 kg de melt and pour soap base (base de savon à faire fondre) : env. 13€
  • 1 citron bio zesté
  • 3 cuillères à soupe de lavande séchée (grains et têtes entières pour la déco)
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 6 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 1 jatte/ 1 zesteur / 1 moule en silicone

Faire fondre au bain-marie la base de savons coupée en morceaux.

Ajoutez les huiles essentielles hors du feu, puis les grains de lavande, les zestes de citron et le miel.

Posez les moules en silicone (formes au choix) sur une surface plane, versez le mélange en mettant un brin de lavande entier sur le dessus (faites-les au fur et à mesure car ça prend vite).

Laissez, à l’air libre le tout se solidifier une nuit et démoulez. Vous pouvez les décorer et/ou les emballer avec de la toile de jute (chez Action, Cultura), du papier de soie, de la ficelle, de jolies étiquettes… !

De quoi me fabriquer une crème pour les mains…
De quoi me fabriquer ici un baume anti-rhume…
Et ici de quoi me fabriquer un parfum solide.
Ici mon premier parfum (homme) aux huiles essentielles… Verdict à Noël !

Vous pouvez facilement trouver des recettes de cosmétiques gratuitement, via Pinterest ou via des moteurs de recherche (de plus en plus de personnes ouvrent des blogs sur le sujet). J’ai notamment trouvé ma crème pour les mains sur cet article de Wild Beauty Child , car je recherchais une formule spéciale pour mon eczéma (le tout au naturel, bien sûr, sinon je me serais achetée un énième tube de crème hors de prix à la pharmacie, et sans cortisone si possible).

J’ai aussi appliqué des recettes que j’ai trouvé dans ces livres :

  • Pour les produits de beauté et soins du corps : Cosmétiques, tout faire soi-même – Editions Tana. Un livre qui m’a été offert par ma Lulu (libraire et écolo) et que je ne lâche plus ! (Elle a un blog qui parle bouquins, ciné et voyages par ici)
  • Pour les parfums (solides et liquides) : Ma petite fabrique à parfums : 50 recettes et formules pour créer ses senteurs naturelles – Editions Terre vivante. Un livre super facile, avec des recettes originales et de belles photos inspirantes.

Par ailleurs, pour aller jusqu’au bout du trip, vous pouvez vous procurer du papier vierge autocollant à imprimer (kraft ou blanc), et passer par la boutique Vectoria Designs pour acheter des visuels de ouf (attention craquage pour les amateurs!!), que vous pouvez retoucher via l’appli Befunky : ça c’est gratuit pour une bonne partie du site , avant de les imprimer, de les coller, de fabriquer plein de goodies en papier que les gens gardent !

2- Couture

J’ai eu la chance que ma mère m’apprenne à coudre quand j’ai eu 18 ans. Pendant des années je me suis contentée de couture facile (housses en tout genre, pochettes, sac) puis est arrivée ma fille. C’est pendant ma grossesse que je me suis lancée dans l’habit bébé, puis ensuite le vêtement adulte (j’en suis encore aux prémices).

Première tenue bébé : le pantalon vient d’un magazine Burda Baby et le haut trouvé sur Marie-Claire Idées quand j’étais abonnée (en partenariat avec La Droguerie).
Ici, le tshirt manches longues, le bandeau et le pantalon sont des modèles qui viennent d’un Burda Baby et la blouse Copenhagen est un modèle en téléchargement gratuit sur le site d’Ikatee
Ici la salopette Sloppy vient du magazine Ottobre Design Enfants tandis que le tshirt est le même qu’au dessus, Burda Baby
Ici encore Burda Baby pour la veste et le tshirt manches longues, Sloppy pour la salopette. Je trouve mes tissus sur Tissus Rascol, Ikatee, Ecolaines (magasin à Rennes), Les coupons de Saint-Pierre (Paris et en ligne).
Ce modèle vient du livre La garde-robe idéale de bébé de Marie-Emilienne Viollet
Ce modèle vient de chez Ikatee, patron Grande’ourse

Pour bébé, je me sers de patrons Ikatee, Burda Baby, Ottobre design essentiellement.

Pour moi, j’ai acheté pendant des années le Burda Style (sans jamais oser me lancer, quel paradoxe!), et puis Ikatee Mum, et cet été je suis allée du côté de La Droguerie où j’ai trouvé un patron de blouse facile pour me lancer, enfin (modèle Lavandou, blouse dos échancré).

3- Tricot

Alors, non, je ne tricote pas. J’ai su un petit peu, il y a longtemps, tricoter quelques mailles, quand j’avais 10 ans. J’ai tenté de réapprendre par moi-même avec une édition du genre « tricoter pour les nuls ». Je crois que je suis archi nulle car j’ai jamais réussi. Enfin, c’est pas comme si j’avais le temps non plus ahah

Quoiqu’il en soit, des ateliers existent, des cours, des kits, des vidéos… Si je le voulais je pense que je finirai par y arriver, car comme m’a souvent dit maman pour m’encourager : « t’es pas plus con qu’un autre ».

En tous cas, ma belle-mère, elle y arrive très bien, et elle commande souvent via le catalogue de Bergère de France (j’adore ce nom pas vous?). Ils ont de très beaux modèles pour enfants comme pour adultes.

4- Peinture

La peinture… C’est vague !

Peindre quoi? Car il faut se poser la question pour savoir quels produits acheter.

Peinture sur objets, meubles, je vous conseille Eleonore Déco. C’est une marque qui ne vend que via une conseillère, une marque bretonne, des produits top, sans solvants ni composants toxiques, et une texture et une couvrance qui ne sont pas comparables aux produits entrée de gamme de chez Leroy Merlin ou Casto. Pour peindre un meuble ou un objet déco, je vous invite à consulter mon article à ce sujet :

Ensuite, plus spécifiquement, vous pouvez peindre des tableaux : aquarelle, acrylique, huile, ou dessiner au crayon, au fusain, aux crayons aquarellables, aux pastels etc… Les possibilités sont grandes ! Rendez-vous en magasin spécialisé (ou site spécialisé) : la Cité des arts, Dalbé, le Géant des beaux-arts, Cultura, etc. Vous pouvez également prendre des cours, ponctuellement ou à l’année.

J’ai récemment pris un cours de peinture aquarelle chez Céline Dodeman, dans son atelier. Cela faisait longtemps que je voulais me replonger dans la peinture artistique, et ça m’a fait un bien fou, de peindre pour le plaisir et sans but derrière… Alors si l’envie vous prend de pratiquer un art, lancez-vous, c’est que vous en avez besoin ! (et vous repartez avec une idée de cadeau, voire même d’un cadeau en soi !)

5- Carterie

J’ai eu ma période « carterie » et scrap. C’est une activité que j’aime bien mais à petites doses, personnellement. Il s’agit d’assembler jolis papiers, rubans, boutons, pour en faire des cartes, des paquets cadeaux, des albums photos. Ici vous pratiquerez le découpage, le collage et l’assemblage de couleurs, formes et matières différentes.

Vous pourrez facilement vous fournir, aussi bien en boutique que sur internet, chez Cultura, Creavea.com, scrapmalin.com, stamp’in up ou sur les salons de loisirs créatifs, par exemple.

Je me suis ici fournie essentiellement chez Stamp’in up pour ce modèle

6- Bijoux

Quand j’étais gamine je fabriquais pas mal de bracelets en tissage (avec le fameux « métier à tisser » Pocahontas ahah).

Ado, j’ai bien dû fabriquer quelques trucs et il y a deux ou trois ans j’ai refait des bijoux style steampunk pour offrir à Noël. C’est une activité qui demande une certaine dextérité et une vraie passion pour le bijou, et qui nécessite un bon investissement de départ en matériel et à chaque fois pour créer un bijou.

On trouve énormément de fournitures bijoux, aussi bien sur internet que dans des boutiques spécialisées comme La Droguerie, Cultura, Etsy (en ligne) ou à la Cabane à perles (boutiques physiques et en ligne).

7- Vaisselle/Poterie/Peinture sur verre

Vous pouvez aussi vous inscrire à un cours de poterie, ou assister à des ateliers créatifs pour adultes (via par exemple des démonstrations en boutique) pour fabriquer ou customiser de la vaisselle en verre transparente ou en céramique à peindre.

8- Meubles/Objets déco

Offrir un bon cadeau pour de la peinture afin que la personne puisse se faire plaisir en rénovant un meuble ou des objets, ou carrément le faire pour eux, selon votre budget.

Vous pouvez aussi fabriquer des petits objets en bois si vous savez vous servir de machines ou alors faites couper vos morceaux en magasin de bricolage, pour fabriquer par exemple des petits plateaux, dessous de plats, etc.

9- Cuisine et pâtisseries

Si tout le monde a tout et qu’en plus ils sont gourmands, offrez des paquets de bouffe maison ! Ça servira forcément et ça ne restera pas dans les placards ou revendu sur Le Bon Coin (expérience?).

10- Un livre photo/recettes (ou une photo encadrée)

Si vous aimez prendre des photos (cuisine, famille, voyages, reportages spéciaux, etc.), rédiger et mettre en page, alors je vous conseille le livre photo ! J’ai essayé plusieurs sites, avec des logiciels de mise en page intégrés et leurs fonctionnalités (j’y ai passé de looongues heures !), et celui vers lequel je me tourne est toujours le même : Blurb.

Je l’utilise dès que je fais un livre, pour des photos de vacances, des repas de famille, ou même des livres de recettes.

J’utilise Cheerz pour des tirages photos « Polaroïd » ou Photoweb pour offrir de temps à autre des photos à la famille, ou des cadeaux personnalisés type calendriers ou autre.

11 – Composition florale

Fleurs fraîches, fleurs séchées ou artificielles, vous pouvez aussi fabriquer et offrir une composition de fleurs ! Des ateliers floraux existent, en asso de commune ou chez des artisans, pour les amateurs.

12- Thé/tisane maison

Fabriquer ses compositions de thé, tisanes peut se révéler aussi très ludique. L’an dernier j’ai fabriqué des tisanes pour le rhume très efficaces (elle nous a encore bien servi récemment), et comme les plantes sont séchées, entreposées dans des sachets bien fermés, toutes les saveurs, tous les arômes et les propriétés médicinales se conservent très bien.

Vous pouvez notamment retrouver ma recette de tisanes anti-rhume dans cet article :

13- Des kits pour faire soi-même…fabriqués par vous !

Recycler vos pots de confiture, pots bébé, bouteilles en verre à large ouverture (type bouteille de soupe 0.75 l) : inspirez-vous de ce qu’on peut voir dans les boutiques du type Du Bruit dans la Cuisine : ils proposent des kits pour fabriquer ses cookies, fabriquer son rhum… Le tout à un prix assez exorbitant !!

Une année ma soeur a fabriqué des kits pour faire son riz au lait avec un caramel aux Carambar : super idée ! Alors trouvez de jolies étiquettes, des rubans, et fabriquez vos kits vous-même ! Vous pouvez aussi faire un kit :

  • Cuisine : un moule à gâteau + un bouquin + un accessoire (ou un ingrédient difficile à trouver)
  • Brico : un outil + un bouquin
  • Bijoux : un kit de démarrage + un kit de bijou à thème + une fiche technique
  • Couture : du tissu + une fiche explicative (ou pareil en broderie, crochet, tricot, etc)

Etc…

14 – Un voyage organisé par vous pour les autres

J’aime beaucoup ça, organiser des voyages. Faire l’itinéraire en s’inspirant là aussi d’itinéraires d’agences touristiques, mais sans la contrainte du groupe à suivre à horaires fixes, partir à la période qui nous va le mieux sur le plan financier et timing, s’attarder dans des endroits, bref, essayer d’adapter à la personnalité des voyageurs et au portefeuille le mieux possible.

J’avais organisé il y a quelques années un trip entre copines à Londres, Birmingham et Edimbourg. Ensuite un road trip en camping-car pour les 50 ans de ma belle-mère en Irlande et ensuite j’ai organisé notre voyage au Canada dans les Rocheuses aussi, en m’inspirant du site Authentik Canada.

Le Lac Louise – Parc de Banff – Alberta

15 – De la papeterie et des objets déco personnalisés

Alors je sais, ça ne fait pas travailler le commerce local, ça fait importer des Etats-Unis, avec l’impact carbone et tout ça c’est pas terrible, mais je n’ai pas trouvé encore d’équivalent en France de Society 6.

C’est donc une plateforme américaine sur laquelle des artistes téléchargent leurs oeuvres (qu’ils ont scannées, photographiées, retouchées etc) à des formats différents pouvant s’adapter aux objets sur lesquels ils sont imprimés.

En tant qu’artiste vous pouvez toucher une commission dès qu’un objet est vendu avec votre visuel, et vous bénéficiez de réduction si vous achetez vos propres produits.

En tant que simple client, vous avez accès à un panel énorme d’objets de déco-papeterie-goodies à l’effigie des œuvres d’artistes. Il y a régulièrement des promos sur le site, mais les plus intéressantes, sont selon moi, lorsque les frais de port sont offerts (dans le monde entier!), ce qui n’est pas rien quand on fait venir des objets de l’autre bout du monde.