5 étapes faciles pour fabriquer de délicieux sablés de Noël (au citron et au thé)

Parfois on reste longtemps lancé dans notre routine sans rencontrer grand monde, parfois on enchaîne les belles rencontres. Le hasard de la vie qui lui donne toute sa saveur.

Récemment, trois rencontres m’ont marquée.

La « plus vieille » rencontre c’est avec une fille de mon âge, d’origine espagnole, qui remplace une Atsem à la crèche. On a tout de suite accroché, parce qu’elle est très gentille, très patiente avec les petits et puis on arrive à discuter de voyages en cinq minutes avant que je ne quitte la crèche. Là son remplacement s’est terminé, alors, à bas les conventions, on s’échange nos numéros comme des copines.

Ensuite il y a eu celle qui devait être ma remplaçante, qui finalement n’est pas restée, mais qui m’a aidé à me découvrir un peu plus, et originaire du Nord, ayant voyagé au Canada, on avait forcément plein de choses à se raconter plein de recettes à s’échanger et des cafés à aller se boire en ville.

Enfin il y a eu l’hôte du gîte savoyard où nous sommes partis en vacances courant octobre. On sait quand les gens sont sincères, et ne sourient pas que pour obtenir quelque chose ou par conventions. Un sourire sincère, une gaieté de cœur naturelle et entraînante, voilà ce que j’apprécie chez ces personnes.

Et puis il y a des « seconds » rôles : ces gens qui, sans l’avoir fait exprès et dont on ne se souvient à peine du nom nous donnent des idées, nous inspirent.

Quand nous étions en Savoie, nous sommes allés dans un restaurant italien à Conflans. Le plat était très bon (une salade composée) et en dessert était au menu un cheesecake « façon forêt noire » que je me suis empressée de choisir.

J’ai été très déçue par l’aspect et le goût. C’était bon, mais ça n’avait rien d’un cheesecake ni d’une forêt noire. Juste des biscuits industriels type « oreo » émiettés, une espèce de mousse à la vanille, un topic choco industriel et deux ou trois cerises dénoyautées en bocal. Je m’étais dit qu’en rentrant, j’allais tester un vrai cheesecake « façon forêt noire ».

Et bien parfois, il faut se dire qu’un cheesecake restera un cheesecake et qu’une forêt noire restera une forêt noire.

En revanche, celle qui a failli prendre le relais de mon poste avait apporté des biscuits pour montrer ce qu’elle faisait. Des biscuits sablés, au thé et au citron. Une tuerie ! C’est ainsi que je me suis empressée de tenter une recette qui a fonctionné du premier coup, et que je vous donne ici…

Recette des sablés au citron et au thé

Ingrédients

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 125 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 2 zestes de citron
  • 1 sachet de thé (type english breakfast ou earlgrey)

Pour le glaçage

  • 1 blanc d’oeuf
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • le jus d’un citron
  • 200 à 250 g de sucre glace

Réalisation des sablés

1- Dans une jatte, versez la farine, le sucre et le beurre mou et sablez l’ensemble du bout des doigts (ou avec le robot).

2 – Ajoutez ensuite les zestes de citron et le thé contenu dans le sachet de thé, puis l’oeuf et mélangez jusqu’à obtenir une belle boule non collante (rajoutez un peu de farine si ça colle, ou un peu d’eau si au contraire, c’est un peu friable).

3 – Aplatissez la boule en une galette d’environ 20 cm, filmez au contact puis placez au frais 30 minutes. Préchauffez le four à 180°C.

4 – Étalez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné (5 mm d’épaisseur) et piécez des biscuits à l’aide de jolis emporte-pièce et placez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou une feuille silicone. Enfournez les biscuits 12 minutes.

5 – Attendre un peu que les biscuits tiédissent (pour pouvoir les prendre sans vous brûler) et préparez le glaçage : battez le blanc en neige, ajoutez l’huile et le citron, puis le sucre glace. Trempez vos biscuits dedans, histoire de créer un glaçage blanc sur le dessus, puis placez-les sur une grille, elle-même posée sur un plat, afin que l’excédent coule et que le glaçage sèche. Vous pouvez garder ces biscuits à température ambiante sous une cloche ou dans une boîte hermétique facilement une semaine. Ils seront trop mimi dans un joli emballage cadeau…;-)