Projet de rénovation d’intérieurs #1 : un vent d’air frais dans la cuisine 80’s

J’aurais pu tout mettre à la suite, comme pour les meubles que j’ai rénovés, mais l’article serait non seulement trop long mais en plus, je pense que ça va être bien sympa de créer un épisode par projet.

Alors la cuisine que j’avais à travailler est exposée nord, c’est-à-dire que le soleil est là le matin, et qu’il y fait vite sombre et frais l’après-midi, notamment avec l’épaisseur des vieux murs en terre de 70 cm !

Forcément, la décoration foncée assombrissait le tout, et rapetissait considérablement l’espace de cette petite cuisine. Au-delà des couleurs, le papier peint se décollait, et la cuisine n’était plus très fonctionnelle.

Le projet que j’ai proposé comprenait les étapes suivantes :

  • Enlever le papier peint (murs et plafonds), lessiver les murs, reboucher et poncer les murs
  • Un gros travail d’éclaircissement des poutres en chêne qui avaient été teintées en marron foncé (poutres au niveau des fenêtres de la cuisine et au plafond)
  • Un gros travail de lessivage et ponçage des meubles de la cuisine
  • La découpe de la table qui occupait tout le passage afin de recréer un meuble fonctionnel et l’ajout d’une petite vitrine et étagère achetées chez Ikea
  • La peinture des poutres, plafond, murs, portes, plans de travail (si si!) et façades de meubles et le vernis de ceux-ci

Je vous propose un avant/après au fur et à mesure des prises de vue avec explications. Imaginez-vous faire une visite de la cuisine à 360°C en allant de la droite vers la gauche.

Ici nous voilà face à la fameuse fenêtre « sombre » car entourée de poutres en chêne teintées en marron foncé (qui absorbait donc la lumière). Ces poutres, on les voyait mal mais elles sont magnifiques. C’est un chêne complet qui avait été utilisé à l’époque pour façonner cette fenêtre en arrondi, qui autrefois était en réalité l’entrée pour les chevaux dans la cour …
Il y avait sur la droite une armoire haute qui gênait le passage et qui n’était pas facile d’accès pour la propriétaire, qui devait systématiquement monter sur un marche-pied pour y accéder.
Voici le résultat après les travaux : le chêne a été lessivé, puis traité anti-tanin avec du Vernifix (bloque le tanin =remontées jaunes sur les peintures) de chez Eléonore Déco, puis deux couches de la sous-couche Eleopro, puis 4 couches de peinture Satinelle couleur Meringue.
Le tableau accroché à droite remplace le meuble haut.
L’évier a été remplacé et le plan de travail a été dégraissé, poncé, repeint et protégé par une résine durcissante.
Du fait du changement de couleurs, les lumières sont allumées beaucoup moins longtemps dans la journée.
La hotte était recouverte d’un crépis (soit complètement impossible à nettoyer !) et la crédence était faite de papier peint !
La solution de la hotte a été de la recouvrir de contreplaqué et de la peindre et la vernir, afin non seulement de pouvoir la nettoyer, mais aussi de l’oublier malgré son volume !
Le plafond a été détapissé et repeint ainsi que les poutres. La partie haute de la cuisine côté fenêtre a été peint en blanc, et la partie basse en un vert que j’ai créé sur mesure à partir d’un mélange de deux Satinelles (E.Déco): Jade et Vert de gris.
Comme on peut le voir sur la gauche, la table de la cuisine non seulement bloquait tout le passage, prenait beaucoup de place dans la cuisine, mais pire : elle ne servait jamais en tant que telle, juste d’un plan de travail de débarras.
Sur le mur face à la fenêtre, inversion des couleurs cette fois-ci, mélange de vert sur le mur et blanc sur les meubles.
La propriétaire n’a pas souhaité refaire le sol.
La table de cuisine prenait beaucoup de place et ne servait pas à grand chose. De plus, la place sur le mur pouvait être agrémentée de rangements supplémentaires.
Sur cette photo, le meuble 2 portes est en réalité l’ancien meuble haut qui se trouvait à la place du tableau bateau, et le plan de travail dessus est en fait le plateau de l’ancienne table que l’on a découpée (récup’!). L’étagère et la vitrine viennent de chez Ikea (ensemble pour 50€). La chaise haute aussi. Le lustre a été changé (Leroy Merlin).
Je ne suis pas une grande fan de peindre directement sur des supports anciens. Ici par exemple, la cuisine avait 25 ans au moment où je l’ai repeinte. Ce n’était pas du luxe de tout lessiver et de tout poncer, avant d’appliquer des produits anti-tanin : le chêne est un bois tannique et si le travail en amont n’est pas bien fait, des tâches jaunes apparaissent à la surface des peintures de finition quelques temps plus tard. Le bois n’aime pas être peint, et il se défend…

Une cuisine aujourd’hui bien agréable pour la propriétaire, dans laquelle il lui est plus facile de circuler et où elle ne se sent plus oppressée : la magie des couleurs !

Si vous aussi vous voulez refaire votre cuisine en gardant les mêmes meubles, et pour vous donner un ordre de prix, voici une petite liste (prix sans la main d’oeuvre, si vous faites vous-même) :

  • Prix pour repeindre un plan de travail : entre 100 et 200 € (selon effet désiré: uni /texturé effet béton)
  • Prix pour repeindre les façades de la cuisine : environ 200 € pour une petite cuisine (5 à 7 m²)
  • Prix murs + meubles cuisine : environ 500 €

Pensez à tout (au maximum !) et anticipez vos dépenses en vérifiant ces points :

  • Vos murs sont tapissés : sont-ils en bon état en-dessous ? Envisagez-vous de repeindre les murs ou de mettre de la fibre de verre? Préparez-vous à sûrement devoir reboucher des trous et poncer.
  • Si comme cette dame vous avez chez vous des poutres à repeindre, sachez que du travail préparatoire vous attend : 7 à 8 couches au total ont été nécessaires entre le bloqueur de tanin, la sous-couche d’apprêt et les peintures de finition
  • Nettoyez bien vos supports à peindre avant d’attaquer les peintures : elle dureront bien plus longtemps et vous n’aurez pas de mauvaise surprise 6 mois plus tard !
  • Ne soyez pas trop pressé : avoir fini avant d’avoir commencé est la volonté de tout le monde ! Le vite-fait bien-fait n’existe pas, attendez bien les temps de séchage recommandés sur les produits, nettoyez bien vos outils tous les jours et rangez le chantier chaque fin de journée. Surtout si des gens y vivent et ont toujours besoin d’accéder aux appareils électriques et sanitaires !
  • Choisissez des produits à faible émission de CO2, surtout si vous y vivez. Les odeurs de solvants sont très mauvaises pour la santé, et aérez !

J’espère que cet article vous aura apporté quelques inspiration, idées déco et travaux ! Si vous avez des suggestions, pétez un coup de masse dans la cloison de placo et faites moi coucou ! (Vous avez l’image en tête ? ^^)

A très vite !

Ange