Les grands secrets de la restauration de meubles: 5 étapes cruciales pour avoir des meubles magnifiques

Il y a presque 3 ans, j’avais un blog de déco. Je l’avais en parallèle d’une activité de restauration de meubles. J’ai mal fait les choses. Je consacrais trop de temps à l’activité en elle-même et pas assez aux « à-côtés » comme la communication/publicité et à la comptabilité. Résultats, j’ai tenu 6 mois avec un « gros client » qui m’a donné du travail non stop (et où j’étais assez mal payée, en fait) puis… Le néant ! Ou comment devoir se retrouver rapidement un job alimentaire.

Meuble bahut rouge créé à partir de deux anciens caissons de cuisine. L'intérieur a été vidé puis remplacé par du grillage d'enclos et les poignées sont de vieilles fourchettes en argent
Meuble bahut rouge créé à partir de deux anciens caissons de cuisine. Customisés avec du grillage d’enclos et deux fourchettes en argent en guise de poignées.

J’ai sur le coup mal vécu cet échec. Je tenais tellement à vivre de ma passion. Mais je me suis lancée sur un coup de tête, du jour au lendemain. Alors qu’en général, on nous conseille de préparer une création d’entreprise (possiblement viable) en un an ! Hum hum.

Lorsque je tenais cet ancien blog de déco, je n’apportais rien qui n’ait déjà été écrit ou déjà lu, en français ou en anglais (principalement). Après tout, le sens de l’esthétisme s’apprend-il vraiment? Ou est-ce inné ?

Je suis partagée. Car je ne trouve pas compliqué d’associer les couleurs et définir un style, et en même temps des émissions de déco populaires nous polluent les yeux avec des trucs affreux. Et ça marche… C’est pour cela, je pense, que le métier de décorateur est mal reconnu, qu’il n’y a pas forcément de diplôme pour. A la fois un sens de l’esthétisme/de l’écoute et de persuasion selon moi. Pas vraiment de technicité là-dedans.

En revanche, menuisier, peintre, plâtrier, charpentier sont de vrais métiers bien sûr. Car ils demandent une technicité très particulière, un ou des savoir-faire pointus. Derrière le métier que j’ai nommé « restauratrice de meubles », à l’époque sur mes cartes de visite, se cachent les métiers de menuisier et peintre, en réalité. La décoration n’était qu’une option finalement. Enfin, une belle option en l’occurrence.

Meuble bar créé de A à Z en pin massif, peint en blanc avec des peintures Eleonore Déco et le plan de travail en effet béton de la même marque. Les boutons et poignées ont été repeints avec de la dorure.
Meuble bar fabriqué maison, peint en blanc et en effet béton sur le dessus avec des produits Eleonore Déco. Boutons repeints à la dorure (produit Leroy Merlin).

Le plus gros du savoir que j’ai appris m’est venu de deux menuisiers de mon entourage : mon conjoint et son papa. Apprendre à bien poncer, décaper, égrainer, apprêter le support, le peindre et le vernir… Des choses que je ne savais pas avant! Alors non, par contre je n’ai pas appris à me servir de scies électriques (car je tiens à mes doigts), puis bon, ça demande surtout de la technicité dont je n’avais pas l’utilité d’acquérir. Disons que je me suis spécialisée dans la « petite menuiserie » (si elle existe!).

Et puis m’étais venue l’idée de partager ce savoir, surtout à la fin de mon activité, lorsque je ne pouvais plus faire uniquement cela pour gagner ma vie. Car il faut savoir, qu’en tant que client, faire rénover un meuble est plus cher qu’un meuble neuf Ikea. Je reprends la comparaison qu’on m’a envoyée dans les dents à chaque fois que j’annonçais mon prix.

Par contre une précision : ces gens ne comparaient pas ce qui était comparable : comparer du merisier (bois massif donc) restauré/repeint à du vulgaire contreplaqué ou aggloméré, ou pire encore, du carton alvéolé plaqué de fausses feuilles de bois… Je ne dis pas, Ikea a des produits sympa à bas prix ! Mais bon, c’est comme si vous vouliez une BMW au prix du mec de votre cousine qui vend, lui, sa petite Twingo à 300 €. Avec le moteur. Voyez?

Je ne suis pas là pour justifier mes anciens prix (qui étaient trop bas en plus!). Non, sachez juste que de vouloir vivre uniquement de ça, c’est compliqué. Il y a de la demande, je ne dis pas ! Mais il faut savoir se faire connaître auprès de la bonne clientèle.

Ancien bureau d'écolier chiné, dont le plateau a été entièrement décollé, redressé et recollé, poncé, repeint et vernis. Les dossiers ont été plaqués en bois zébrano et la structure repeinte en vert (peinture spéciale fer).
Ancien bureau d’écolier chiné, dont le plateau a été entièrement décollé, redressé et recollé, poncé, repeint et vernis. Les dossiers ont été plaqués en bois zébrano et la structure repeinte en vert (peinture spéciale fer).

Non, je suis ici, de retour avec cet article que j’avais écrit. Car je l’ai gardé au fond d’une poche … Je sentais que j’allais pouvoir le ressortir, un jour. C’était peut-être bien le seul bon article et utile que j’ai su écrire à ce moment-là car il a suscité pas mal d’engouement !

Je le ressors finalement ici. Sur mon blog de cuisine ! Qu’est-ce que ça fout là, allez-vous me dire? Eh bien je suis passionnée de déco autant que de cuisine (voire plus en fait). Et sans prétention, après pas mal d’années à avoir fait ça, avec des formations officieuses auprès de menuisiers (c’est très pointilleux un menuisier, Harry) ne laissant pas de place à l’à peu près et au travail bâclé, je me suis améliorée et j’ai réussi à sortir de beaux meubles dont j’étais fière.

Et donc si aujourd’hui vous souhaitez vous meubler à moindre coûts et avoir de beaux meubles, originaux et solides, asseyez-vous bien au fond de votre siège et prenez des notes .

Je précise que c’est une activité physique, qui demande d’avoir de la patience, des vieux vêtements qu’on n’aura pas peur de tâcher, et du bon matériel. Si vous avez plein de projets, franchement, investissez dans un peu de matos, au lieu de tout emprunter, car vous allez l’user !

Préparez-vous aussi un bon petit coin brico (un garage ou à l’extérieur au moins pour le ponçage et/ou une chambre/bureau), si possible avec la lumière du jour entrant ! Vous verrez bien mieux les couleurs, les traces, les endroits à retravailler qu’à la lumière des néons.

INTRO : PRÉPARATION DES OUTILS

Vous allez devoir utiliser une ponceuse électrique (il y a tous les prix, mais je vous conseille d’y mettre au moins 60€ si vous voulez qu’elle dure un peu) et orbitale (disque rond), du papier à poncer, des chiffons en coton, des pinceaux (ronds) et des rouleaux (petits dits « patte de lapin »-le top).

Ponceuse Bosch que vous pouvez trouver pour moins de 100€ dans les grandes surfaces de bricolage
Voici la ponceuse que j’ai depuis bientôt 6 ans
Les papiers abrasifs dédiés pour la ponceuse rotative
Les papiers abrasifs que vous devez acheter pour cette ponceuse
Les pinceaux de la marque Dexter (vendue par Leroy Merlin) sont de très bonne qualité et perdent rarement leurs poils
La marque Dexter (chez Leroy Merlin) est super ! Les outils, bien entretenus vous feront longtemps
Rouleau dit "patte de lapin"  qui est super pour travailles les plafonds, les murs et les meubles ! Il ne boit pas la peinture comme les rouleaux en mousse
Le rouleau « patte de lapin » est super pour peindre des meubles, des murs et des plafonds

Faites tremper vos nouveaux pinceaux dans l’eau sans que les poils ne touchent le fond ainsi que les rouleaux, ce qui vous évitera les désagréables surprises de poils sur les meubles ainsi que les peluches des rouleaux neufs lors des premières applications !

GRAND 1 : PONCEZ !

Oui je sais, vous préférez lire des posts de forums où des gens qui passent plus de temps sur ceux-ci plutôt qu’à poncer vont vous dire que cette étape est inutile , qu’il suffit de passer un coup de chiffon et d’appliquer ce qu’on appelle « la primaire d’accroche »… FAUX ! Car si vous zappez cette étape, ne vous attendez pas à ce que votre peinture tienne longtemps, et surtout, que la couleur ne change pas ! C’est un risque assez important que vous prenez en zappant cette étape primordiale ! Comment ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous : tout d’abord, qu’y a-t-il sur le meuble? Du vernis ? (Aspect brillant généralement sur les vieux meubles) De la cire? (poncez à la main, et si le papier s’encrasse vite sans ôter la couleur, bingo ! De la cire !) De la peinture?

Pour ma part, j’ai testé le gel décapant… Et j’ai un avis assez mitigé là-dessus. Le gros point noir, c’est l’odeur et ses effets nocifs sur la santé (d’ailleurs je vous conseille vivement de porter un masque, des lunettes de protection et un casque anti-bruit). Vous appliquez au pinceau généreusement, laissez agir mais pas trop longtemps (il ne faut pas que le produit sèche sinon vous recommencez… et la bouteille d’un litre coûte quasiment 20€) et vous raclez au couteau à enduire, et essuyez régulièrement sur du papier absorbant.

Disons que cela fonctionne plutôt bien sur du vieux vernis marron (la couleur des vieux meubles en général), mais le boulot n’est pas fini : il vous faudra rincer à grande eau votre meuble en frottant à la brosse métallique. Bon, c’est physique, je ne vous le cache pas, mais aussi nocif. Cela facilite parfois la tâche, si on suppose que vous soyez sûr(e) que ce soit du vernis et pas de la cire.

La solution que j’utilise le plus, en fait dans le cas de meubles teintés/vernis, c’est le ponçage. L’huile de coude quoi ! (Enfin, à la ponceuse elec’ ça va plus vite!)

Les couteaux à enduire sont à choisir inoxydables
Couteaux à enduire de préférence inoxydables (pour éviter la rouille dans vos divers produits, c’est mieux!)
Le Décapex est à utiliser dans un endroit bien aéré, pas trop chaud ni trop froid, et par petits endroits (sinon ça sèche et il faut recommencer!)
Voici le produit à laisser agir puis à racler avec des couteaux à enduire, avant de tout nettoyer à grande eau (faites ça à l’extérieur)

Si c’est de la cire, il faut acheter du dé-cireur à appliquer avec des chiffons en cotons (vieux draps, torchons, t-shirts…), vous laissez sécher et poncez légèrement histoire de créer une accroche et évacuer les derniers résidus.

Je vous recommande ce produit : l'Eleoclean  (33€ le litre) de chez Eleonore Déco, à la fois nettoyeur (remplace la lessive St marc, diluée) et décireur (produit pur), peu nocif et très facile d'utilisation
Je vous recommande ce produit : l’Eleoclean (33€ le litre) de chez Eleonore Déco, à la fois nettoyeur (remplace la lessive St marc, diluée) et décireur (produit pur), peu nocif et très facile d’utilisation
Utilisez un spray pour appliquer l'Eleoclean , ce sera plus régulier et vous ne gaspillerez pas le produit
Utilisez un spray pour appliquer l’Eleoclean , ce sera plus régulier et vous ne gaspillerez pas le produit

Si c’est du vernis, de la peinture, deux solutions s’offrent à vous : la plus économique est de poncer vous-même, avec une ponceuse orbitale réglable en vitesse (en moyenne 100 € dans les grandes surfaces de bricolage), et finir à la main dans les rainures, moulures etc.

L’autre solution, qui est pour moi vraiment pratique pour les gros meubles (type armoire très moulurée, grande table à manger, etc.), est d’aller faire sabler votre meuble (technique utilisant le sable projeté sous haute pression qui décape votre meuble) ou de posséder la machine (mais qui coûte cher assez cher). Pour avoir une idée, une armoire type vaisselier ancien (2 portes moulurées en haut et 2 en bas) coûte environ 150 € à faire sabler. Cela peut paraître conséquent, mais tentez un jour l’expérience du ponçage à la main d’une armoire moulurée, les 150€ vous paraîtront vraiment dérisoires…

Le meuble où sont posés biscuits et décoration a été sablé. Un gain de temps considérable sur les meubles moulurés et sculptés !
Le meuble où sont posés biscuits et décoration a été sablé

Pour le grain du papier, il faut savoir que plus le grain est élevé, plus le papier est fin et donc moins il sera abrasif. Si vous avez du vernis sur du chêne à poncer, choisissez du papier grain 120. Si vous avez du pin (bois tendre) à poncer, augmentez le grain, sinon vous risquez de « marquer » le bois (traces de la ponceuse qui décaperait trop). Si en revanche vous avez du bois dur et lourd (type chêne, merisier) peint, prenez du papier grain 80. Pour de la finition (nous verrons cette étape plus loin), on ira plus sur du grain 320. Si à l’œil vous ne savez pas où poncer, passez votre main et vous le sentirez tout de suite !

GRAND 2 : NETTOYEZ !

Vous l’aurez vite remarqué, le ponçage fait de la poussière ! Et avant d’appliquer quoi que ce soit sur votre meuble, il faut retirer la poussière à l’aide d’un chiffon en coton (surtout pas de papier absorbant! Il risque de s’arracher en petites bouloches minuscules si le bois n’est pas lisse par endroits (et croyez-moi, cela arrive très souvent!)), enlevez un maximum de poussière. Il faut que votre meuble soit propre avant d’appliquer l’accroche.

Si votre meuble sent mauvais (cela peut arriver avec les vieux meubles, parfois stockés dans des lieux humides ou dans des granges), nettoyez-le à grande eau avec de la lessive Saint -Marc et une brosse à poils souples, et laissez bien sécher (2-3 jours). Renouvelez l’opération si nécessaire.

GRAND 3 : LA PRIMAIRE (ou sous-couche) !

(*Cette étape, précisons-le, n’est valable QUE pour les meubles qui ont pour vocation d’être peints ! Les meubles qui devront seulement être vernis ou teintés (le veinage du bois apparent) ne doivent bien sûr pas subir l’application de cette primaire.)

Vous avez peut-être eu aussi envie de zapper cette étape. Je l’ai moi-même expérimenté « sans ». C’est tentant, on a sué , on a passé des heures à poncer, le meuble est nickel et il vous supplie de le peindre ! Ne cédez pas à la tentation !!

Voici une sous-couche qui fera très bien l'affaire. Elle permettra de bloquer les pores du bois et ainsi éviter que beaucoup plus de peinture que prévu ne soit utilisée et absorbée par le bois.
Voici une sous-couche qui fera très bien l’affaire. Elle permettra de bloquer les pores du bois et ainsi éviter que beaucoup plus de peinture que prévu ne soit utilisée et absorbée par le bois.

Non, sérieusement, la première couche de peinture sur du meuble « neuf » va tout de suite être absorbée par le bois. Oui et alors? Eh bien sur le pot de peinture il est écrit quelque chose comme : « 0.5L, environ 3m²  » (au hasard). Déjà, il faut savoir que quand vous voyez « monocouche » , c’est faux, il faut toujours au moins deux couches, à moins de mettre le PRIX dans la peinture (vraiment LE prix…).

Et puis la monocouche, c’est pour les murs, pas le bois ! Donc, ok 3 m²… Mais avec la primaire ! Sinon vous allez devoir courir en urgence chercher un autre pot de peinture! Il faut savoir que les petits pots de 0.5L sont très chers comparés à la quantité en gros pot, donc autant calculer juste dès le départ.

Petite note n°1 que je rajoute (#2019 #experience) : si vous avez l’intention de peindre d’une couleur claire, utilisez de la sous-couche blanche (classique). Si vous avez l’intention de peindre d’une couleur vive (type rouge, orange, violet), appliquez une sous-couche grise : vous allez éviter d’appliquer 10 couches de peinture au lieu des 2 indiquées sur le pot, éviter les traces de rouleaux et donner de l’intensité à votre couleur !

J'ai beaucoup travaillé avec les produits français de chez Eléonore Déco. Ce sont de bons produits avec peu d'émanations de produits (quasi inodore, bien pratique quand on peint l'hiver chez soi par exemple). Leurs sous-couches sont top! Elles s'appliquent sur tous les supports, existent en blanc et en gris et en deux formats : 0.5L et 2L. Prenez 2L tout de suite si vous avez plusieurs meubles à refaire, car le 0.5L n'est pas rentable (28€, soit 56€ le litre contre 84€ les 2L, soit 42€ le litre)
J’ai beaucoup travaillé avec les produits français de chez Eléonore Déco. Ce sont de bons produits avec peu d’émanations de produits (quasi inodore, bien pratique quand on peint l’hiver chez soi par exemple). Leurs sous-couches sont top! Elles s’appliquent sur tous les supports, existent en blanc et en gris et en deux formats : 0.5L et 2L. Prenez 2L tout de suite si vous avez plusieurs meubles à refaire, car le 0.5L n’est pas rentable (28€, soit 56€ le litre contre 84€ les 2L, soit 42€ le litre)

Petite note n°2 que je rajoute (#depuis2013jairénovémamaison) : si vous avez du vieux bois tannique (type chêne, châtaigner ou bois exotique) : je vous recommande hautement d’appliquer un « bloqueur » de tanin avant votre sous-couche. En effet, sans cela, au bout de quelques mois, voire semaines, voire jours ou mêmes heures (!!), la couleur va jaunir, par tâches, alvéoles ou traces horizontales (suivant le veinage du bois). J’ai vécu cette (dure) expérience après avoir repeint mon escalier en blanc sans avoir bloqué le tanin. J’ai dû tout recommencer (Amen).

Encore un produit Eleonore (non, je ne suis pourtant pas sponsorisée, promis !!) !
Un produit qui m'a sauvée la vie de nombreuses fois. Beaucoup de sous-couches basiques (enfin même chez EDéco en fait) n'arrivent pas à bloquer le tanin à elles-seules. Normal, le bois se bat pour rejeter la peinture qu'on lui injecte dans les pores ! Le Vernifix est un vernis-colle en fait, et sa composition bloque vraiment le tanin et évite les tâches jaunâtres une fois le support peint (notamment si vous souhaitez repeindre du vieux bois en blanc!). Produit à appliquer sur bois dégraissé et sec. Puis à suivre par une sous-couche, les peintures et vernis de finition éventuels (meubles, par exemple)
Encore un produit Eleonore (non, je ne suis pourtant pas sponsorisée, promis !!) !
Un produit qui m’a sauvée la vie de nombreuses fois. Beaucoup de sous-couches basiques (enfin même chez EDéco en fait) n’arrivent pas à bloquer le tanin à elles-seules. Normal, le bois se bat pour rejeter la peinture qu’on lui injecte dans les pores ! Le Vernifix est un vernis-colle en fait, et sa composition bloque vraiment le tanin et évite les tâches jaunâtres une fois le support peint (notamment si vous souhaitez repeindre du vieux bois en blanc!). Produit à appliquer sur bois dégraissé et sec. Puis à suivre par une sous-couche, les peintures et vernis de finition éventuels (meubles, par exemple)

La primaire va vous servir à combler le veinage du bois à la place de la peinture et à vous assurer une accroche efficace (et le pot est bien moins cher que d’aller courir chercher un autre petit pot de peinture!). Donc, appliquez cette primaire au rouleau ou au pinceau, en croisant (comme pour peindre les murs et les plafonds) et laissez bien sécher (respectez scrupuleusement les indications des pots, car, si vous ne le saviez pas, la peinture sèche RÉELLEMENT en 15 jours!

C’est le délai parfait que nous devrions en réalité respecter entre deux couches, donc les pauvres 8h , c’est le minimum ! Une fois le délai de séchage respecté, prenez du papier au grain très fin (style 320) et passez un coup uniformément et à la main (J’insiste! On ne ponce plus là, on « égraine », car lorsque les pores du bois s’ouvrent lors d’une application quelconque, le bois devient poreux en séchant, et donc en passant ce léger coup de papier abrasif, on enlève les rugosités pour la couche suivante et le support redevient lisse).

Passez ensuite de nouveau un coup de chiffon en coton pour évacuer de nouveau la poussière. Voilà, le support est prêt à accueillir votre COULEUR !

 GRAND 4 : PEIGNEZ !

Commencez par les moulures, les petits endroits où le rouleau « patte de lapin » ne peut pas passer, avec votre pinceau rond (évitez au maximum les pinceaux plats qui laissent plus facilement leurs poils et laissent des traces).

Passez ensuite, toujours en croisant, votre peinture au rouleau (le fait de croiser ne laisse pas de trace et aide la peinture à se tendre uniformément).

Laissez sécher en respectant le délai des 8h entre deux couches (plus ou moins selon l’indication du pot).

De nouveau, reprenez du papier fin (320), et passez à la main, un léger coup de papier uniformément, essuyez la poussière avec un chiffon propre humidifié  et en coton toujours, et passez la deuxième couche, toujours en croisant.

Si vous jugez nécessaire la présence d’une troisième couche (j’ai souvent le cas personnellement), réitérez l’opération. N’hésitez pas à poncer avec un plus gros grain si vous vous apercevez d’une coulure (due à une trop grosse quantité de peinture), et à repeindre derrière en laissant sécher. C’est très important, vos finitions feront la différence et vous serez satisfaits du résultat !

Très pratique le nuancier ! Pour regarder les associations de couleurs qui fonctionnent pour bien vous rendre compte. Les couleurs sont miscibles entre elles, c'est bon de le savoir !
Très pratique le nuancier ! Pour regarder les associations de couleurs qui fonctionnent pour bien vous rendre compte. Les couleurs sont miscibles entre elles, c’est bon de le savoir !

Lors de la dernière couche de peinture et avant vernissage, l’idéal est de repasser un léger coup de papier grain 320 (ou 400). Si vous avez peur de vous louper, vous pouvez sauter cette étape (car il faut que le geste soit léger (il ne faut pas retirer la couleur) et uniforme, c’est la difficulté de cette étape). Si vous le faites, n’oubliez surtout pas de retirer la poussière avec un chiffon en coton !

GRAND 5 : PROTEGEZ !

Pour finir, utilisez un nouveau rouleau pour le vernis (spécial vernis). Appliquez toujours en croisant. Laissez sécher (respectez toujours le délai imparti). Égrainez (320 ou 400), passez une deuxième couche, voire une troisième si le meuble est destiné au contact avec l’eau (cuisine, salle de bain). Laissez sécher 72h au moins avant utilisation, car le meuble risque de coller sinon.

Pour les plans de travail, faïences repeintes et marches d’escalier, vous pouvez carrément appliquer une résine en 2 ou 3 couches. C’est plus cher, mais carrément plus solide. Quoi de plus décevant que de bousiller votre travail à la moindre griffure?

Les vernis sont à utiliser pour protéger des meubles sollicités normalement
Les vernis sont à utiliser pour protéger des meubles sollicités normalement
La résine est indispensable pour protéger vos plans de travail, faïences de salle d'eau repeintes, marches d'escalier. Pensez en revanche à utiliser un vieux pinceau ou rouleau pour utiliser ce produit car il est quasi impossible à nettoyer (l'inconvénient).
La résine est indispensable pour protéger vos plans de travail, faïences de salle d’eau repeintes, marches d’escalier. Pensez en revanche à utiliser un vieux pinceau ou rouleau pour utiliser ce produit car il est quasi impossible à nettoyer (l’inconvénient).

REMARQUES :

Les meubles sablés ne nécessitent aucun traitement supplémentaire dans la mesure où ils ne sont pas susceptibles d’être tâchés (salle à manger, salon, chambre adulte), sinon, vitrifiez-les ou vernissez-les avec un vernis Mat. Mais sachez qu’ils (re)deviendront foncés… même si le vernis est incolore.

Dans tous les autres cas, le vernissage est fortement conseillé.

Je vous ai parlé de deux grandes enseignes chez qui j’ai entièrement confiance pour mes produits :

  • Leroy Merlin (géant du bricolage), où j’achète souvent mes peintures satinée (marque-enseigne Luxens) qui sont de bonne qualité et à un prix très correct. Bien mélanger (avec un bâton en bois par exemple) vos produits pendant environ 2 minutes, avant chaque utilisation (sous-couches, peintures et vernis!). Pour le matériel (type pinceau/rouleau) je me dirige vers la marque Dexter. Puis la marque Bosch pour l’electro-portatif est très bien pour un usage privé.
  • On les connaît beaucoup moins, mais ils proposent de super produits dont je vous ai vanté les mérites : Eléonore Déco, marque bretonne basée à Vannes (56) qui propose des produits en Vente à domicile ou directement sur leur site. Le concept en vente à domicile est vraiment super car vous allez avoir un mini-cours de restauration de meubles pendant ce qu’ils nomment un « café-déco ». Si vous habitez en Ille-et-Vilaine ou dans les Côtes d’Armor, je connais une conseillère top qui vous expliquera avec enthousiasme et super idées les produits et toutes les réalisations que vous pouvez faire (elle dispense aussi des cours dans une association communale à des prix super intéressants les vendredis et samedis). J’ai beaucoup travaillé avec ces produits, que ce soit pour moi ou pour des clientes. Jamais déçue ! Très agréables à travailler car ce sont des peintures base aqueuse (donc nettoyage à l’eau aussi) et très peu odorantes.

Voilà, vous l’avez remarqué, un meuble ne se fait pas en un jour ! Ou alors, mal. Vous apprécierez d’autant plus la présence de votre meuble après avoir eu la patience de respecter toutes ces étapes. C’est aussi grâce à cela que vous commencerez à avoir la notion du prix d’un meuble, fabriqué en France de surcroît. Car là il ne s’agit que de rénovation , le meuble que vous avez existant déjà. Vous aurez effectué un travail de qualité, digne d’un pro, dont vous pourrez être fier!